Sur cette page, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur la République Dominicaine. Je suis partie 15 jours faire le tour de cette île fin décembre 2016 et j’ai compilé pour vous toutes mes bonnes adresses.

On entend souvent dire qu’il n’y a rien à faire dans ce pays à part profiter des plages paradisiaques mais vous allez voir ici que c’est un leurre. En effet, le pays regorge d’activités et de lieux à découvrir. Des plus touristiques aux plus typiques, chacun y trouvera son compte.

Se repérer en République Dominicaine :

République Dominicaine

Voici la carte de l’île pour mieux vous rendre compte des villes et des distances. Cela vous aidera également pour choisir votre aéroport d’arrivée. Il faut savoir que le pays est grand et qu’il faut raisonner en temps et non en kilomètres lorsque l’on se déplace. C’est trompeur car même si les villes ne semblent pas loin les unes des autres, avec l’état des routes et leur conduite sans véritable code de la route, tout prend du temps. A titre indicatif, Punta Cana – Saint Domingue fait 155 kilomètres mais dure environ 2h30 en voiture.

Comment se déplacer ?

taxi

La location de voiture :

Tout d’abord, à vous de choisir le moyen de transport adéquat en fonction de ce que vous voulez faire. Pour ma part, ce fut une location de voiture à l’aéroport pour les 15 jours. Malheureusement, à notre arrivée, la compagnie Thrifty avait fait du surbooking et donc impossible d’avoir la voiture que nous avions réservée et payée à l’avance. Nous sommes arrivés le 24 décembre et à cette période de l’année, les touristes affluent en masse. Apparemment, certaines compagnies n’ont aucun scrupule à vendre deux fois le même produit. Je précise que la réservation a été faite avec le site Economy Booking qui vendait une prestation de Thrifty. Je vous invite donc à bannir ces deux compagnies pour éviter les mauvaises surprises.

Pour info, il faut compter entre 40$ et 70$ par jour pour louer une voiture. A cela se rajoute l’essence qui est presque aussi chère qu’en France. Et pour finir, certaines portions comportent des péages. Exemple pour rejoindre las Terrenas, il faut compter 528 pesos (environ 26€) pour faire les 30 derniers kilomètres.

Le Bus :

Heureusement, il y a le bus ! Cette mésaventure nous aura permis de tester ce moyen de transport. Par contre, là aussi, selon les trajets et la période, pensez à vous rendre aux gares routières à l’avance (au moins une heure). Mais même avec de l’avance, parfois les bus directs pour les grandes villes sont complets. Du coup, soit il faut attendre celui d’après soit vous prendre un bus avec une déviation. C’est le cas pour le trajet Saint-Domingue / Punta Cana où les places partent comme des petits pains. Malgré nos 20 minutes d’avance, nous n’avons pas pu monter à bord du bus direct et avons dû faire une escale à Higuey.

Les Guaguas :

Pour les plus petites distances, vous pouvez monter à bord des «guaguas ». Ces minis vans locaux permettent de se déplacer dans la ville. Pour ce faire, mettez-vous au bord de la route et faites signe quand vous en voyez un.

Les Vols internes :

Une autre alternative est de prendre des vols internes. Plus coûteux et pas vraiment plus avantageux en termes de temps, je n’ai pas sélectionné ce moyen de transport et je ne le recommande pas vraiment.

A savoir avant de partir en République Dominicaine :

Pour les français, belges et suisses il vous suffit seulement d’avoir un passeport en cours de validité pour vous rendre en République Dominicaine. Aucun visa n’est nécessaire à prévoir. Par contre, à votre arrivée, il vous faudra présenter une carte de tourisme. On l’achète sur place quand on sort de l’avion avant le contrôle de la douane. Elle coûte 10$ et il faut bien prévoir des espèces pour pouvoir la payer. Nous n’avions que des euros du coup les 10$ se sont transformés en 10€ par personne. Certaines compagnies aériennes incluent parfois cette carte dans leur prix mais ce n’était pas le cas pour nous avec XL Airways.

Si vous voulez ramener des cigares et du rhum, attention à bien respecter les quantités. Ces dernières sont de 50 cigares, 200 cigarillos et 1l de rhum par personne. A vérifier au moment de partir car ces quotas sont susceptibles d’évoluer.

La monnaie :

monnaie

La monnaie est le peso dominicaine. Pour info 100 RD valent un peu plus de 2€. Je vous invite d’ailleurs à cliquer ici pour connaître le taux du jour. On peut payer presque partout en dollar et je vous conseille de faire du change avant de partir. Il faut savoir qu’à chaque fois que vous utilisez votre carte de crédit, une taxe de 18% s’applique. Mieux vaut donc être prévenu à l’avance pour pouvoir s’organiser sans faire de dépenses inutiles.

Le climat :

météo

Fin décembre, la température était parfaite. Comprise entre 23° et 29° il faisait bon mais pas trop chaud. Cependant, je vous informe qu’il pleut assez fréquemment mais jamais plus de 10 minutes. La haute saison se poursuit jusqu’au mois d’avril. La seule période à éviter est septembre-octobre-novembre à cause des pluies et des éventuels cyclones.

La nourriture :

nourriture

Globalement, j’ai trouvé les restaurants pas si bon marché que cela. Hormis bien sûr les restaurants dominicains où l’on mange pour quelques euros du poulet, du riz et leur sauce aux haricots. Sinon, les plats tournent autour des 10€ et il ne faut pas oublier de rajouter les taxes de 18% au prix affiché. Ce mode de paiement que l’on retrouve également aux Etats-Unis est déstabilisant pour les européens qui n’ont pas l’habitude. Des fois il faut même rajouter encore 10% de service obligatoire. Vous l’aurez compris, l’addition finale devient vite salée quand tout est mis bout à bout.

On retrouve une cuisine internationale un peu partout. Mais je vous conseille de privilégier les poissons entiers ou les tartares de thon et saumon. Sans oublier les fameuses langoustines du coin.

Mes deux boissons favorites sont à base de rhum : la pina colada et le coco loco. On ne peut pas s’en passer une fois que l’on commence. Il faut dire que le rhum est l’alcool du pays et que les ananas sont excellent. De manière générale, les cocktails sont compris entre 190 RD et 290 RD soit entre 4 et 6€ hors taxes. Et tous les jus sont à base de fruits frais pour notre plus grand bonheur.

Mon itinéraire :

En deux semaines, j’ai eu le temps de faire presque toute la République Dominicaine. Mais il faut dire que je n’ai pas chômée. Notre périple a commencé à Punta Cana et ses plages paradisiaques. Tout le long de cette immense plage, vous trouverez de beaux hôtels proposant pour la plupart des formules tout inclus. Mais j’insiste, il n’y pas que cela !

punta cana punta cana Cortecito punta cana

Ensuite, nous sommes allés en bus dans le nord à las Terrenas. Pour info, il nous aura fallu 7h de transport et 3 changements pour rejoindre en bus la ville. A noter, qu’il y a une forte communauté française là-bas. J’ai beaucoup aimé cette ville car les plages sont belles et elle est assez grande pour avoir de quoi s’occuper.

las terrenas rep dom las terrenas chez luis las terrenas république dominicaine las terrenas blue fish

Nous avons continué notre route avec las Galeras qui est mon endroit préféré de la République Dominicaine. En effet, il n’y avait pas grand monde et la beauté des paysages était à couper le souffle. Le passage à la playa Rincon est incontournable pour en prendre plein les yeux.

playa rincon las galeras las galeras villa serena las galeras playita las galeras las galeras

Après cela, nous avons loué une voiture pour aller à Cabarete. Cette ville est le paradis du surf et du kite surf car toutes les conditions sont réunies pour pratiquer ces sports à sensation.

cabarete surf Cabarete Cabarete Cabarete

Nous avons même poursuivi notre route vers Sosua et Puerto Plata mais je n’ai pas accroché avec ces deux villes. Par contre, c’est l’occasion d’aller visiter une distillerie de rhum : celle de Brugal.

Sosua république dominicaine puerto plata Brugal Puerto plata

Il nous restait à visiter la capitale : Saint-Domingue. Sans oublier de s’arrêter dans la zone coloniale qui est d’ailleurs classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Et pour terminer la boucle de République Dominicaine, de retour à Punta Cana pour deux jours de farniente bien mérités les pieds en éventail sur la plage.

Santo Domingo saint domingue saint domingue saint domingue zone coloniale caoba cigars